Mai 2014

Je vous l'avez promis, un tout petit extrait de mon nouveau roman :

"En dédicace à la Fnac de Nice depuis presque trois heures, mon attention commence à décliner par le manque d’intérêt des personnes qui préfèrent se jeter sur le dernier livre de J.K. Rowling. Soudain, je suis attirée par une silhouette masculine que je vois déambuler dans les allées qui me font face. De dos, il est tellement grand que je peux le décrire de la tête jusqu’à la taille. Il porte un blouson bleu à manches blanches dont la marque m’échappe, mais qui est très reconnaissable. Ses épaules sont larges et il a un maintien très franc.

Ce n’est que lorsqu’il se retourne qu’immédiatement, je me souviens. De crainte qu’il se dirige vers moi, je baisse rapidement les yeux et me détourne. Je sens mes mains devenir moites, mes joues semblent s’empourprer et pour finir, mon cœur s’accélère. Ce sentiment m’amène à penser que mon corps s’exprime.

Je ne m’attendais pas à le revoir. C’est la panique, je suis toujours aussi impressionnée par son physique qui n’inspire ni la confiance ni la sympathie. Pour me redonner une contenance, j’attrape la bouteille d’eau que j’ai dissimulée sous la table et la porte à ma bouche. Cette gorgée ne pourra me faire le bien recherché, car à l’instant où le liquide parcourt ma trachée, j’entends :

— Salut !
Impossible de répondre quoi que ce soit à cause de la quinte de toux qui me serre la gorge. Dans le seul but de tenter de retrouver le calme, je lui tourne le dos en m’éloignant. Après de longues minutes, je cesse de tousser.
Je me retourne et à ma grande surprise, il est toujours là, devant la table où est présenté mon livre. Il en a un dans la main droite. Il lit la quatrième de couverture. Est-ce que la lecture serait une activité pour cet homme ?

Au premier abord, j’en doute.
Alors que je reviens sur mes pas, il lève la tête pour m’accueillir et me lance avec un regard noir :
— Salut.
— Bonjour, dis-je poliment.
— Tu te souviens de moi ? On s’est vus à l’expo de tags, il y a un mois.
— Oui, bien sûr !
— Il a l’air bien ton livre, j’vais le prendre.
— Je vous le dédicace ? "

Dépot chez Copyrigt-france